Smells like dark spirit : Angel, les parfums de cuir

4 Commentaires

Cette année, Angel fête ses 20 ans. Un parfum qui fête un tel anniversaire, ce n’est pas si commun. Chaque année, Thierry Mugler à l’habitude de réinventer ses fragrances phares (Angel, A*Men, Womanity, Alien.), avec des éditions collectors et des variations inédites. L’année dernière, les parfums étaient déclinés selon de la nourriture (chocolat, etc).

Cette année, Thierry Mugler s’inspire du travail du cuir, et notamment des Gantiers Parfumeurs, dont je vous copie-colle l’histoire :

Les « Gantiers Parfumeurs » sont une corporation datant du XVIIIe siècle et initialement issue des métiers de la tannerie, qui utilisaient les parfums capiteux pour masquer l’odeur persistante du cuir fraîchement tanné. Ces artisans, devenus experts dans l’art de parfumer le cuir ont progressivement et naturellement été associés au métier de parfumeur, pour être qualifiés en tant Gantiers que Parfumeurs.

Pour cette revisitation des parfums phares de Thierry Mugler, les jus concentrés originaux ont été mis en cuve, pendant 4 semaines, avec du cuir de très haute qualité. Pendant ces 4 semaines, les parfums se sont modifiés, pour devenir « cuirés ».

Evidemment, cela ne change pas du tout au tout le parfum, et si vous n’aimez pas du tout l’originel, il y’a peu de chances que vous aimiez la version cuir. Personnellement, je connais et apprécie Angel (même si je le trouve assez fort, et préfère l’eau de toilette). Cependant, c’est une odeur malheureusement trop portée à mon gout. La version cuir garde les mêmes principes, la même gourmandise et la même sensualité, mais l’odeur du cuir est présente et donne une originalité bienvenue.

Le parfum est plus intense, peut être encore moins innocent. Il est très sensuel, très mature, et très femme fatale-mais-pas-veneneuse. Personnellement, j’adore ce mélange, je le trouve enigmatique et ravissant. Je l’ai pleinement adopté, je trouve qu’il va très bien à l’automne. Il n’est pas aussi entêtant que l’original. Par contre, c’est aussi un parfum à 1 pschiit, comme l’original. Au dela, c’est vraiment trop.

Je ne parle évidemment pas du flacon, absolument magnifique. Ces griffes de metal en font un design fort, surprenant et sublime. Je dirais même que je préfère ce look à celui de l’étoile habituelle.

Evidemment, comme tous les parfums Mugler, on est dans des prix assez haut, il faut compter dans les 70€ pour 30mL en parfumerie ou sur leur eBoutique. ceci dit, si vous aimez un des 4 fameux parfums Mugler je ne peux que vous conseiller de sentir leur version Cuir. Vous pourriez bien succomber.

Et vous, aimez vous Angel ? Etes vous tentées par cette version « de cuir » ?

4 Comments on Smells like dark spirit : Angel, les parfums de cuir

  1. Florence
    21/11/2012 à 13:37 (8 années ago)

    Angel c’est mon parfum, celui auquel je reviens toujours, mais bizarrement je n’aime vraiment pas les autres créations olfactives de Mugler, y compris les éditions spéciales d’Angel ni son eau de toilette. Pour moi c’est l’eau de parfum, l’originale, puis c’est tout.
    Mais bon par curiosité j’irais sniffer celles-là aussi ^^

    Répondre
  2. chouby36
    21/11/2012 à 14:57 (8 années ago)

    fan d’angel mais je préfere mon etoile bleu

    Répondre
  3. Justine Darkqueen
    21/11/2012 à 19:57 (8 années ago)

    Perso je suis fan d’Alien, mais Angel j’ai vraiment du mal! Par contre une bonne découverte recente : Lolita Lempicka Midnight forever, je suis accro! et j’aime pas du tout l’original!

    Répondre
  4. Cam
    21/11/2012 à 21:57 (8 années ago)

    J’aime bien ce qu’il fait le Thierry ! Surtout aussi parce que Angel a été longtemps le parfum de ma maman, ça me rappelle des souvenirs d’enfance… Pour ça aussi que je préfère le flacon en étoile. Mais je ne savais pas que TM faisait des éditions limitées de ses parfums déjà existants ! En tout cas ça m’intrigue, je ne l’achèterai surement pas, et d’une pour le prix et de deux parce que c’est ultra fort comme fragrance, mais le sentir serait intéressant !

    Répondre

Laisser un commentaire