Le crayon à sourcil de Dejavu

0 Commentaire

Les Japonais aiment bien les marques en francais. Ca fait classe vous voyez. C’est ainsi qu’on se retrouve avec les marques etussais (j’ai mis longtemps a comprendre que c’était a lire en trois mois) et Dejavu. C’est de la dernière dont on parlera ici, avec son crayon à sourcil.

En ce moment, au japon, la mode est aux teintures à sourcil pour 24h, celles que vous appliquez, laissez sécher, puis décollez, et ca laisse une trace, mais celles ci sont vraiment trop claires pour moi et prennent trop de temps. Alors je me suis rabattue sur un bête crayon à sourcil qu’on tourne, avec à l’autre bout une brosse type mascara pour les brosser.

Le crayon est orange pétant, et j’ai pris la teinte la plus claire qui est peut être un peu claire pour moi. Pourtant, les japonaises sont brunes, mais je crois que les sourcils très marqués, c’est pas à la mode ici.

L’application se fait bien, la pointe est fine et le crayon glisse bien. Ils conseillent de d’abord mettre le crayon puis la brosse, j’aurais fait l’inverse mais j’obéis. Ca marche plutôt bien, mes sourcils se portent bien et sont bien définis. Un peu clairs mais de loin ça de choque pas. Par contre, la tenue n’est pas idéale. Il m’est arrivé en rentrant le soir de voir que mes sourcils avaient coulé, et c’est vraiment pas classe comme effet.

Après c’est un crayon qui coutait 900yens donc 8€ environ. De par sa tenue, je ne peux pas vous le conseiller, car c’est vraiment pas pratique un produit a sourcil qui n’est pas irréprochable niveau tenue.

Comme quoi, il ne faut pas non plus encenser les produits de beauté au japon. Y’a du moins bon, comme chez nous !

Laisser un commentaire