[Défi du Lundi] Mon évolution cosmétique !

16 Commentaires

Ca faisait longtemps que je n’avais pas fait de Défi du Lundi de My Beauty, mais celui ci me parlait bien ! Nous allons donc découvrir ensemble mon évolution cosmétique. J’ai décidé de pas forcément suivre les questions posées à la lettre, mais on est dans l’idée.

_ANA2974web

Mes premiers cosmétiques.

Je sais que y’a plein de gens qui disent que se maquiller jeune c’est mal, qu’on ferait mieux de jouer à la poupée et tout. Bon. C’est pas moi qui vous dirais cela. Je crois que j’ai eu une palette de maquillage en cadeau à mon noël de 5ème ou de 4ème. Vous savez les palettes cheap avec 15 fards, des blush, des rouges à lèvres et tout. J’ai commencé à l’utiliser à la maison, puis j’ai commencé a me maquiller pour aller au collège je devais être en 4ème, et j’ai sauté une classe donc j’avais 12 ans et demi, voir 13 grand maximum. Ouais.

Comme beaucoup je crois, mon premier vrai maquillage fut du Yves Rocher. A l’époque, je mettais un fard Luminelle champagne ou lilas sur la paupière, du khol noir dans la waterline, et un peu de mascara. Je portais des rouges à lèvres rosés, genre watershine de Maybeline. Je n’ai jamais eu de gros problème de peau, 3-4 boutons mais jamais d’acné (oui enviez moi !) du coup, je mettais de la poudre matifiante mais jamais de fond de teint. Mon premier fond de teint je l’ai mis genre à la fac (voir après).

Mon évolution cosmétique

Dès 15 ans, je ne sortais pas un seul jour sans maquillage je crois. J’ai commencé très tôt a faire à peu près n’importe quoi en terme de maquillage. Je me souviens de la collection Salsa de Yves Rocher qui proposait des jumbo en trois couleurs bleu océan, jaune ananas et rouge-corail. J’avais les 3 et je m’entourais donc les yeux de jaune ou de rouge à 14 ans. Normal quoi. Je n’ai jamais connu la peur de la couleur sur les yeux et ça se voit aujourd’hui ! Je me demande par contre comment mes parent ont pu me laisser sortir maquillée très probablement comme un clown.  Nan parce que le crayon bleu océan sur la paupière déjà, voilà, mais du jaune ou du rouge ! J’ai commencé à me mettre du liner à peu près à la même époque, dans les 14 ans. Donc voila, si aujourd’hui je met du liner comme je respire c’est surtout car ça fait plus de 10 ans que j’en porte 4 fois par semaine. Mon premier était le liner noir Luminelle de Yves bien sûr !

Moi à 17 ans avec mon 'maquillage de tous les jours'

Moi à 17 ans avec mon ‘maquillage de tous les jours’

Avec la fin du lycée puis la fac, je me suis un peu assagie (mais jamais totalement) et j’ai fait une longue cure à me maquiller toujours pareil, ce que j’appelle mon maquillage basique (voir mon tutorial ici) avec une palette Reserve Naturelle, du liner de marques lambda (Nivea, etc.) et c’est tout. Au final, je me suis toujours maquillée mais j’ai surtout toujours entouré mes yeux de noir. J’ai rarement porté du maquillage vraiment « goth » genre noir à lèvres et compagnie avant la fac et de manière exceptionnel là encore. Tout simplement car on ne trouvait du noir à lèvres que pour Halloween -chez YR ou Reserve Naturelle- mais aussi parce que le noir à lèvre c’est relou. Ma dégaine, mon liner et mon khol suffisait ! Je portais du gloss transparent ou juste du baume à lèvres.

Le début d’une « passion »

Il faut préciser que je viens d’un milieu assez modeste (euphémisme nous voilà) et en études, ma bourse de 300€/mois et mes APL réunis, j’avais clairement pas de tune pour acheter plus qu’un liner et un mascara tous les 3 mois et un ou deux vernis par an. C’était des achats que je qualifierais de « nécessaires à ma survie » et c’est aussi cette absence de sous qui fait que je me suis maquillée pendant 4-5 ans avec une palette seule et unique de chez Reserve Naturelle, une palette à 10€ avec 15 fards.

La fin des études a marqué aussi pour moi le CDI directement (c’est cool d’être en informatique) et donc une stabilité financière. J’ai acheté mes premières palettes, j’ai ouvert Blood et c’était parti !

_ANA2903web

C’est sur la fin de la fac que j’ai découvert les blogs beauté, j’ai découvert les primer potion pour les yeux (la vie !) j’ai découvert Urban Decay et j’ai appris à me maquiller autre chose que les yeux, j’ai découvert mes premiers rouges à lèvres, du fond de teint, du blush, bref, la totale. J’ai vraiment vu le maquillage comme autre chose qu’une habitude matinale, mais bien comme un moyen d’expression et je me suis rendue compte qu’il était possible de pas mal s’amuser. Ma dernière révélation fut la découverte que l’on pouvait se maquiller les sourcils y’a 2-3 ans seulement que je le fais. Et je fais la grimace quand je vois mes vieilles photos les sourcils libres.

Ma vision aujurd’hui

Si mon budget cosmétique a explosé à l’ouverture du blog c’est surtout lié au fait que bon, j’avais des sous pour l’exploser. Cela fait un moment que mon budget est stable. Je continue à me maquiller tous les jours. Je sais quels produits j’aime et lesquels je n’aime pas. Ces derniers temps j’ai envie de rouge à lèvres originaux et je suis assez contente de la tête que j’ai la plupart du temps. Je n’ai pas peur d’oser les couleurs ou le noir.

Je continue à être surprise par des associations, des techniques, des textures et j’aime les cosmétiques. J’ai pas peur de le dire et j’assume totalement collectionner les vers à ongles, ca ne fait pas de moi une greluche ecervelée. Le maquillage est un moyen d’expression fabuleux. Je ne le considère pas comme un moyen de cacher ce que je suis mais plutôt un moyen de montrer ce que je suis dedans au contraire.

Et vous, vous avez commencé à quel âge ? Quel fut votre parcours ? Dites moi tout !

Photos 1 et 3 : Hélène Rock (photos de ma préparation de mariage)

16 Comments on [Défi du Lundi] Mon évolution cosmétique !

  1. Kyrielle
    27/04/2015 à 13:05 (2 années ago)

    Très bel article :D Et nostalgie du lycée pour moi au passage :’) J’ai toujours adoré ton style, dès le lycée, je respectais beaucoup ton assurance et ton originalité. Même malgré les looks un peu wtf :P et les looks actuels qui ne me bottent pas, c’est toujours toi :) Donc c’est cool.

    Répondre
  2. Kyrielle
    27/04/2015 à 13:18 (2 années ago)

    Je viens de me relire.. « et les looks actuels qui ne me bottent pas » ça veut pas dire tous hein !! >_< ça reste rare ;)

    Répondre
  3. Sandrine
    27/04/2015 à 13:21 (2 années ago)

    Don’t Worry, je me doute que le rouge-rose sur les yeux ne peut gère faire l’unanimité XD, tout comme mes top vert pomme du lycée :D

    Répondre
  4. Kyrielle
    27/04/2015 à 13:28 (2 années ago)

    Ah nan mais pas du tout ! moi je kiffe le rose-rouge ! et j’aimais bien aussi le top pomme du lycée ! Perso c’est plus les robes style médiévales que j’aime pas :P

    Répondre
  5. Cari
    27/04/2015 à 13:32 (2 années ago)

    J’ai commencerle make up à 15 ans, juste pour les sorties. C’était un fards bleu pâle ou lilas pâle et du mascara. Les base coutaient la peau de fesses. J’ai toujours la palette que j’utilisait à l’époque et oh, surprise, avec une base, les fards sont très bien. (même si pastels)
    Je n’ai presque jamais porter de maquillage pour aller à l’école. J’avais de l’acné mais c’était pas catastrophique malgré le fait que ma mère me disait que j’avais beaucoup de boutons (mon père m’appelait « le clavier d’ordinateur », sympas, paye ta confiance en toi après!) alors que j’estimais qu’en voyant mes camarades, j’étais plutôt tranquille.

    Je suis tombée dans la marmitte quand j’ai déménagé de chez mes parents et en découvrant la blogo beauté. J’ai eu une grosse tendance à l’achat compulsif mais maintenant je me calme déjà parce que j’en ai suffisamment et aussi pour faire des économies. Surtout des économies!!!

    Je ne rachète plus que les essentiels comme les liner, les mascara et les produits d’hygiènes (gel douche,, shampoing…)

    J’aime aussi beaucoup les cosmétiques, c’est vrai que ça permet d’être créatif.

    Je comprend pourquoi tu réussi aussi bien ton trait de liner. au début ça me terrifiais ^^

    Répondre
  6. Noshi
    27/04/2015 à 13:45 (2 années ago)

    Moi j’ai du commencer en 5ème ou 4ème comme toi, j’avais un vieux khol à ma mère et un mascara bleu marine que m’avait donner mon arrière grand mère, je me souviens du jour ou j’ai mi du khol pour la première fois par ma cousine (plus jeune que moi) j’en ai pleuré xD et je n’ai porter que ça jusqu’en 3ème où c’était la mode de l’emo (bon enfaite ça ne l’était pas jusqu’à ce que ma meilleure amie emo à l’époque débarque dans mon collège et que tout le monde la copie moi y compris ^^’) du coup la c’est la découverte de l’eyeliner et du cat eye bien dégueux et épais qui coule dans le coin interne de l’oeil xD et après suite à ma jalousie et crise d’ado je ne l’ai plus vu pendant 2ans et la je me suis calmé niveau maquillage, je me suis plus banalisé, puis je l’ai retrouvé en 1ère et elle m’a refait découvrir la joie des fards à paupières en utilisant de bon pinceaux au lieu des embouts mousse! depuis j’adore jouer avec le maquillage essayer des couleurs improbable (rouge à lèvre bleu) ou encore des yeux rose et orange bien flasy et or (bien sur j’ai pas mis de rouge à lèvre bleu avec ce maquillage ^^’) en parlant de ces couleurs c’est une palette de makeup revolution nommé Colour Chaos qui me semble avoir les même couleur que l’electric palette d’Urban Decay! mais a vérifier moi je ne l’ai pas ^^’ en tout cas elle envoie du pâté (et le fard gris métallisé à le même soucis ce sont des paillettes). désolé pour mon petit pavé et racontage de vie mais tu as posé la question alors j’y répond ;)

    Répondre
  7. FinsterParadies
    27/04/2015 à 14:23 (2 années ago)

    Un article qui est fort bien ma parole. J’aime ta vision des choses au sujet du maquillage, que tu le vois comme un « moyen d’expression ».

    Moi, j’ai dû commencer à la cinquième. Ma mère a commencé par l’acheter un fard violet clair de la collection Luminelle de Yves-Rocher… je me souviens des prise de tête qu’il y eu quand je lui ai dit que je voulais du crayon noir sous l’œil et pas du bleu comme elle. xD Je mettais juste un peu de fard à paupière, du mascara et un crayon sous l’oeil. J’ai découvert que le liner très tard. Vers ma première je crois ou ma terminale, je ne me souviens plus.
    Après, j’ai fait une longue pause en seconde, mon année se passant mal, j’avais plus l’envie de ma maquiller le matin. J’ai recommencé à ma maquiller à partir de la première.
    Mais, je dois dire que ma découverte des blogs beauté est toute récente. Elle date de la première découverte de ton blog (qui doit être en fait le seul blog beauté qui me parle ici bas). Mais n’ayant pas trop le budget pour le maquillage (en fait j’avoue, je préfère les vêtements comme moyen d’expression), je fais pas beaucoup de choses. Je copie beaucoup ce que je vois pour essayer de l’intégrer à un maquillage unique, lais ce n’est pas pour ça que je ressemble à un clown !
    J’ai essayé le gloss aussi. Mais vu que mon homme me proposait le choix entre des bisous ou pas de bisous du tout… j’ai préféré choisir les bisous, donc je laisse mes lèvres souvent au naturel.
    Enfin voilà, rien de très marquant à vrai dire… pour moi le maquillage a été une évolution naturelle vers le monde des adultes… et puisque j’ai été goth, ça ajoutait aussi une dose de style.

    Répondre
  8. Sandrine
    27/04/2015 à 15:03 (2 années ago)

    @Kyrielle Ahhh ca disons que c’est particulier ;p

    @Cari je ne dirais rien sur ton père, mais je pense que certains adultes ne se rendent pas compte du mal que leurs paroles font :( .
    Tu as un parcours différent du mien mais je te comprends sur bien des points (notamment le coté acheteuse compulsive héhé, mais j’essaie de me calmer …)

    @Noshi mais ca me fait plaisir les pavé, c’est interessant de lire le rapport de chacun au make-up ! Le cat eye bien degueu ca me parle en effet, ca a été une grande mode par un moment ! Je viens d’aller voir la Color Chaos et effectivement c’est très proche de la Electric, ça m’intrigue !

    @FinsterParadies Ahhhh le nombre de personnes qui ont commencé avec Luminelle ! Je pense que j’avais aussi ce fard violet clair XD. C’est clair qu’avec un petit petit budget on est vite limité (même si des marques comme nyx proposent des trucs sympa, se faire un kit complet est vite cher …) C’est vrai que le gloss est un poil hmm collant :D

    Répondre
  9. Noshi
    27/04/2015 à 15:08 (2 années ago)

    au fait j’ai une question n’ayant jamais tester de fond de teint (enfin si mais il était tout pourri et pas du de la bonne couleur) je voulais savoir ce que tu conseillerais pour une peau normal à sèche (avant j’étais normal à grasse ^^’) avec des petites imperfections/rougeurs, j’ai la peau légèrement plus rosé (au niveau des joues) que toi et j’ai aussi des tache de rousseurs mais je ne compte pas les estompés car elles sont encore discrètes. Que me conseillerai tu?

    Répondre
  10. Sandrine
    27/04/2015 à 15:27 (2 années ago)

    @Noshi si tu n’as pas l’habitude des FdT, peut etre plutôt t’orienter vers une BB Crème comme la Erborian ou la Clarins qui sont très bien, moyenne couvrance, assez hydratante donc ca devrait bien te convenir ! En fond de teint pur, j’adore le laura mercier mais il coute une blinde donc c’est ptete pas utile si t’en mets pas beaucoup

    Répondre
  11. Lunk
    27/04/2015 à 17:56 (2 années ago)

    J’ai 20 ans et c’est seulement depuis quelques mois que je me maquille tous les jours (ou presque).
    Pourquoi je n’ai pas commencé à me maquiller plus jeune ? Au collège, mon oreiller me paraissait bien trop intéressant pour pouvoir faire autre chose. Ensuite, au lycée, je me levais 15-20 min avant le début des cours et ça me laissait juste le temps de m’habiller et de partir en courant en espérant ne pas arriver trop en retard et aussi parce que je dépensais mon argent de poche pour des places de concert (et pour la bière qui allait avec).

    Du coup, je n’ai pas commencé par les produits de chez Yves Rocher mais par ceux de chez Kiko. Leurs produits sont abordables et encore plus lorsqu’ils sont en promo. Mon intérêt pour le maquillage est apparu lors de mon arrivée dans le milieu universitaire et a coïncidé avec l’arrivée des bourses.
    La première année en supérieur, je me contentais de rouge à lèvres le jour auquel j’ajoutais du crayon le soir. Maintenant, je mets quotidiennement du rouge à lèvres, du crayon comme liner, un peu de mascara et une bb crème. J’ai toujours eu une préférence pour les couleurs sombres. Noir, violet foncé, bleu nuit, vert sapin et brun pour les crayon et rouge foncé et prune pour les rouges.

    Je ne n’investis et je ne m’investis pas plus dans le maquillage parce que j’aurai toujours la flemme de passer plus de 10 min le matin devant le miroir.

    Répondre
  12. LadyStark
    27/04/2015 à 20:36 (2 années ago)

    J’achète assez peu de maquillage mais je me maquille tous les jours (sauf pour trainer à la maison). Je trouve aussi que c’est un super moyen d’expression, ça complète/achève bien une tenue, du coup me maquiller fait partie de mes petits plaisirs du matin justement pour ça (après j’aime dessiner aussi, du coup me colorier le visage ne peut que me plaire) (d’ailleurs j’applique mon liner avec un pinceau pour aquarelle, hérésie tout ça mais j’suis trop radine pour m’acheter un pinceau pour le liner voilà)

    J’ai commencé à me maquiller assez tard, je le faisais de temps en temps au lycée avec un trio de fards violets mais c’était rare parce que j’avais les yeux qui piquaient/pleuraient si je le faisais trop tôt le matin. Et puis avec la fac, mon look s’est affirmé et j’ai commencé à me maquiller quotidiennement avec des couleurs improbables, j’ai découvert le rouge à lèvres, et si je ne me maquille toujours pas le teint, j’adore m’éclater avec les fards ! ^^

    D’ailleurs depuis que je me maquille, ma mère a recommencé à se maquiller de temps en temps. Je me souviens quand elle me disait que le noir ça durcissait trop le regard… Aujourd’hui je peux mettre un placard de noir sur les yeux et elle trouve même ça joli. \o/

    J’me rappelle mon premier essai de fard bleu… Brrrrrr…

    Répondre
  13. Baboune
    28/04/2015 à 06:19 (2 années ago)

    J’adore ce type d’article, c’est super sympa :D
    Je serai bien embêtée de dire à partir de quel âge j’ai pu me maquiller… Peut être depuis la seconde avec une mini palette Essence que j’avais acheté en Allemagne lors d’un voyage scolaire ? Il me semble que peu après je me suis mise assez vite au eye liner. J’avais aussi un RAL nude Nivea assez désagréable, bien que assez joli, je ne le portais jamais. Mais je pense que je suis tombée dans la marmite après ou à la fin du lycée quand je suis tombée… sur des blogs beauté :D Tête de Thon, le tien, Inhuman (que je suis toujours avidement !). Ce que je préfère dans ton blogs ou de celles ci-citées c’est une approche beauté où on se fait plaisir avant tout, une démarche artistique et même de s’aider à s’accepter ! J’avoue que ces blogs et le MU m’ont aidée au moins à ça (et à la fonte de mes économies).
    Maintenant, je suis tombée depuis 1 ans ou 2 dans les soins, moi qui fuyais ça comme la peste ! Mais faut l’avouer, ma peau hyper sèche et croco en a quand même besoin. On verra plus tard ce que ça donnera, j’ai toujours un peu peur de tout de ce qui est produits chimiques sur la peau (bien que j’en utilise… haaaa la course aux produits bio, ça me saoule des fois !)
    Moi qui détestais mettre de la crème avant, je suis surprise de ma routine presque quotidienne aujourd’hui (quand j’ai pas la flemme quoi) huile démaquillante, nettoyant, lotion, des fois une huile/sérum, crème et baume :D

    Répondre
  14. Cécilia Lyncis
    28/04/2015 à 10:36 (2 années ago)

    J’ai commencé très jeune aussi, au collège. Je crois que mon tout premier maquillage était du Maybelline acheté au supermarché, dans des couleurs plutôt pastelles et naturelles. Ensuite, il y a eu aussi le Club des Créateurs de Beauté et Yves Rocher.

    C’était plus pour m’amuser qu’autre chose, au début, puis c’est devenu une routine au fil des années. J’ai eu une scolarité difficile, j’étais rejetée et je me sentais seule, alors c’était un moyen tout simple de me sentir un peu mieux dans ma peau. Je me suis maquillée le teint plus tard avec de la poudre, ayant tendance à rougir facilement, j’espérais cacher aux autres ce que je considérais comme des preuves de faiblesse. Je ne voulais pas leur donner la satisfaction de me voir rougir à leurs moqueries.
    Bref, le teint est le seul élément que je maquille pour « me cacher ». Les yeux et la bouche, je vois ça plus comme une coquetterie, un moyen de les souligner. J’écris au présent car c’est toujours valable, la lutte contre les rougeurs indésirables, mais plus trop pour la même raison. :)

    En 3e, j’ai pu me débarrasser de mes lunettes (amour éternel pour les lentilles) et ça a vraiment changé ma vie ! J’ai découvert que je n’étais pas si moche, en fait, et j’ai pu vraiment commencer à me faire plaisir côté maquillage. Longs cils et lunettes ne font pas bon ménage ; même sans mascara, ça frotte, alors maquillée, je repeignais mes verres et mes cils retombaient lamentablement… Bref, j’ai délaissé mes chanteuses de gamine et j’ai commencé à n’écouter plus que du rock. Mon maquillage est devenu plus sombre, même si je suis toujours restée soft. Disons que le crayon noir et les fards gris ont remplacés les beiges et pastels. Je me mettais du khôl dans la muqueuse inférieure, comme toutes les rares filles qui se maquillaient. J’ai grandi au fin fond de la Savoie, les femmes adultes qui se maquillent sont déjà rares (inexistantes, même), alors les ados… Du coup, je faisais un peu figure d’exception, mais je n’ai jamais eu de moqueries à ce sujet.

    Je me rends compte que ma façon de me maquiller a beaucoup évolué. Aujourd’hui, je n’utilise plus que du bio, minéral ou au moins cruelty-free, je m’intéresse aux compos, je boycotte totalement L’Oréal, Yves Rocher et autre. Je mets très rarement du crayon noir sous l’œil, je préfère le beige qui l’agrandit. J’ose plus de choses et de couleurs que plus jeune. Je me suis mise aux rouges à lèvres voyants, moi qui n’assumais pas avant. Mais, en même temps, je ne fais plus autant une fixation maladive sur le teint, du fond de teint minéral et de l’anti-cernes (quand je n’ai pas la flemme), et ça suffit. Les textures crèmes font ressortir toutes mes zones de sécheresse. J’ose aussi le blush et bronzer, moi qui n’en ai pas mis pendant des années, pensant que ça me rendrait encore plus rougeaude. Mais, en fait, le minéral a une bonne couvrance alors une fois maquillée, je me trouve presque trop pâlichonne… ^^

    Bref, je crois que je bats tous les records en terme de pavé, désolée. J’aime bien ce genre de rétrospectives. Au final, on est toutes un peu pareil, limitées côté budget plus jeunes, avec des freins idiots et des essais plus ou moins réussis, puis on a plus de moyens et on apprend ce qui nous convient ou pas, on ose plus de trucs… Faut bien qu’il y ait un avantage au fait de vieillir haha.

    Répondre
  15. Ichigomisu
    28/04/2015 à 18:03 (2 années ago)

    J’adore les histoires comme ça, c’est vraiment sympa à lire !
    Par contre perso je suis un peu une extra-terrestre, j’ai 23 ans et j’ai genre, jamais commencé à me maquiller xD Que ce soit pour les cours ou le boulot (l’alternance c’est cool) on m’a jamais forcée à me maquillée, et comme le matin j’aime dormir, j’ai toujours pensé que j’aurais jamais le temps de me maquillée !
    Mais je crois que le pire, c’est que les quelques fois où j’ai essayé de me maquiller c’était assez catastrophique pour pas me donner envie de recommencer xD

    Répondre
  16. PaulineL.
    29/04/2015 à 21:58 (2 années ago)

    J ai commencé le khôl noir vers 14 ans je dirais, puis l eye-liner vers la fin de ma seconde, à 16 ans. Je mettais aussi beaucoup de rouge à lèvre rouge pétant durant mes années lycée.
    Ce n est que vers 20 ans que je me suis tournée vers le mascara, ayant les sourcils assez longs naturellement, et comprenant seulement vers cet âge là que ça pouvait aussi servir à donner du volume et pas que de la longueur… (no comment)

    C est en découvrant ton blog en 2012 que j ai réellement commencer à m intéresser au maquillage et aux « techniques » pour l appliquer. Tu m as fait découvrir l existence de la primer potion, qui fut pour moi, la révélation du siècle : je pouvais enfin mettre du fard à paupière sans ressembler à un panda (même si j en mets plus rarement, je privilégie le maquillage plus « poussé » pour les sorties, concerts, etc…) C est grâce à toi qu aujourd hui je mets du blush, ou encore du crayon à sourcils, et que je me suis équipée en pinceaux. C est aussi grâce à toi que mes vernis ne s écaillent plus en un jour et que j ai découvert la marque OPI !

    J avoue qu avec mon (futur) taff, je ne porte pas trop de maquillage « extravagant » (j ai un diplôme de sage-femme, et comme les débouchés sont nuls, j ai repris des études d infirmière, et je me vois mal débarquer en stage ultra-lookée). Du coup, je n ai pas trop non plus l occasion de m entraîner pour « maîtriser » au mieux les gestes, et je ne suis pas toujours sûre de moi et de la méthode que j utilise (surtout quand il s agit de faire un smoky…).

    Bref, pour résumé, mon évolution cosmétique fut possible grâce à toi, et je t en remercie ! :D

    Répondre

Laisser un commentaire