Le rouge volupté shine en Corail Incandescent de Yves Saint Laurent

3 Commentaires

Eh oui, deux articles sur les rouges à lèvres Yves Saint Laurent à la suite. J’essaie de vous les faire avant la fin des soldes car en effet, ce sont des produits que l’on trouve assez facilement soldé en parfumerie en ce moment, et c’est l’occasion de les tester.

ysl corail

Ici, c’est donc un rouge volupté shine, c’est à dire un rouge très crémeux, mais aux couleurs assez pigmentées. Ici on a un corail, un peu la couleur phare en été. J’étais assez partagée sur cette couleur, car j’ai la peau très claire, mais en faite, il se trouve que avec un make-up light au niveau des yeux, ca donne un coté lumineux à mon visage.

detail ysl

Ici on a un très beau corail, bien pigmenté et bien opaque. Pour autant, il est très crémeux et donc très facile à appliquer en plus d’être confortable (une constante chez les rouges YSL on dirait).Il ne dessèche pas du tout les lèvres et tiens jusqu’au repas.

ysl corail

Il coute à la base 32€ ce qui n’est pas donné, mais s’explique par son confort, sa pigmentation et bien sur la beauté de l’objet, lourd et très luxueux. Les details YSL sur le rouge sont magnifiques.

SONY DSC

Je sais pas si c’est quelque chose que j’acheterais hors soldes, mais si vous cherchez un très bon et très beau rouge à lèvres, il vaut le coup d’être considéré.

Et vous, que vous évoque ce genre de rouges de luxe ?

Le Rouge Pur Couture Golden Lustre de Yves Saint Laurent en Brun Sultan

1 Commentaire

Il parait que le rouge à lèvres brun est interdit depuis 1999. Mais vous savez ce que je pense des interdits, et depuis que j’ai vu la teinte Salem des Velvetines Lime Crime qui n’est autre qu’un brun, je n’avais plus qu’une idée.

YSL brun sultan

J’ai donc trouvé mon bonheur chez Yves Saint Laurent, dont je n’avais encore jamais testé les rouges à lèvres et qui dans la collection Golden Lustre a sorti un Brun Sultan. Bon, comme il est pas opaque, il n’est pas réellement brun, mais on est dans les couleurs chaudes. C’est mon premier rouge à lèvres chez la marque et j’ai été étonnée de leur odeur absolument démente de … rose. Oui de rose. Moi qui adore la rose. J’étais donc totalement aux anges.

brun sultan ysl swatch

Il se trouve que les rouges Golden Lustre ne sont pas des rouges opaques. Ils ont tendance à laisser ressortir la couleur des lèvres, du coup, moi qui ai les lèvres roses, avec le Brun Sultan, j’ai une sorte de violet-marron-prune. Il est en prime très brillant et assez foncé, je trouve que c’est absolument parfait, car cela a un coté sombre sans être trop dramatique.

SONY DSC

C’est un rouge très agréable à appliquer, il est crémeux et glisse bien. Il ne dessèche pas les lèvres. La tenue va jusqu’au repas, mais ça s’arrete la. Je suis assez conquise de ce premier rouge à lèvres Yves Saint Laurent pour être tout à fait honnête.

Il faisait partie de ceux qu’on trouvaient dans les bacs soldés à Sepho ou Marrionaud, mais je pense qu’on le trouve encore en boutique. Vraiment, je vous conseille cette ligne (et celui-ci en particulier). Il coute 27€ à l’origine.

Et vous, avez vous testé cette marque en rouge à lèvres ?

Le défi du lundi : Le blog et les réseaux sociaux

9 Commentaires

Oui, je sais, je ne fais plus trop les défis du lundi. En cause, la programmation des articles, qui fait que je ne sais pas encore quel sera le défi quand je poste le lundi. Mais là, je suis en flux tendu, et en prime, le défi me semblait interessant. My Beauty nous propose en effet de parler des réseaux sociaux et de notre rapport à eux.

Donc, le blog est majoritairement présent sur 3 réseaux sociaux :

faceboook blood

Facebook

La page facebook du blog c’est un peu ZE complément du blog : j’y poste pas mal, de mylife, aux découvertes du moment, aux liens sympas et aux bons plans. Bref, c’est plus vivant, et c’est à la limite du micro-blogging (alors que c’est pas du tout ça à la base). si vous ne devez suivre le blog que sur un réseau social, c’est lui. En ce moment, ça parle pas mal de mariage, évidemment.


twit blood

Twitter

C’est drôle, car du coup, je raconte ma vie sur twitter et donne mes états d’ame, alors que ca aurait plus sa place sur facebook. Si vous voulez me voir me lamenter quand je dois me faire à manger, c’est la bas.


hellocon bloog
Hellocoton 

C’est un peu le passage obligé pour toute bloggueuse beauté, je m’en sert pour découvrir de nouvelles choses et pour suivre ce que font les bloggueuses que j’aime. Depuis la mort de Google Reader c’est mon flux RSS féminin quoi. Par contre, je n’y suis pas du tout active : je poste mes articles et je lis ceux des autres mais c’est tout. Je ne poste pas de status sur hellocoton (ou rarement) et je n’y commente pas. C’est vraiment mon reader RSS quoi.

Je suis aussi sur Instagram (ou c’est plus un compte perso que blog). J’ai un compte pinterest, mais il me sert plus de pense-bête qu’autre chose : des inspirations de tatouages, du DIY pour plus tard (ou le mariage), des idées look, des wishlist.

Pour ce qui est de ma relation aux réseaux sociaux, j’en suis une grande consommatrice. Personnellement, je trouve que les réseaux sociaux sont un outil formidable, facebook notamment est celui que j’utilise le plus que cela soit pour le blog ou d’un point de vue perso. J’y ai trouvé des clients (pour mon travail d’illustratrice), j’y maintiens contact avec la famille et les potes qui sont loin, je suis les actus des marques ou des blogs que j’aime. Je ne joue pas du tout sur facebook par contre, mais c’est clair que c’est un peu mon couteau suisse.

J’aime assez twitter en tant que lectrice : je n’y suis pas beaucoup active, mais je suis abonnée a beaucoup de news et cela permet d’avoir un regard assez différent sur l’actualité. En plus d’être généralement au courant de tout avant tout le reste.

Bien sur, de nombreuses problématiques se posent comme la propriété des données (et travaillant dans l’informatique, je suis tout a fait consciente que tout ce que je mets sur internet peut être trouvé) mais cela ne me gène pas suffisamment pour me priver de ces formidables fenêtres sur le monde.

En somme, si il y’a un réseau social, il y’a de forte chances que je l’utilise, même si j’ai mes préférés (facebook et twitter, si vous avez suivi), le seul qui échappe à la règle, c’est Google+ qui n’est vraiment pas ma came.

Et vous, les réseaux sociaux, vous en pensez quoi ?

 

Darkinette of the day : de la jupe à pois

9 Commentaires

J’aime bien les pois. Ca a un feeling très retro, et ca permet d’avoir des trucs qui puissent passer pour classe et pas trop goth. J’en porte pas mal au travail, et c’est le cas de cette jupe qui a aussi le mérite d’être assez lache pour être agréable à porter en été.

darkinette-sammydress-4-2 darkinette-sammydress-4-4

Top de marque inconnue / Jupe Sammydress / Talons Iron Fist

Je vous ai déja parlé de ce top acheté 5€ sur ebay, et qui au final, est très pratique. J’aime sa coupe tunique. La jupe coute 7€ sur Sammydress, elle a des bretelles mais je ne les met habituellement pas.

Pour information, elle est taille unique mais je suis à la limite. Entre la jupe en voilage, et les manches en voiles, c’est une tenue qui a le mérite de ne pas tenir bien chaud et d’être tout à fait portable au travail. Cependant, j’avais pas vu sur le site que la jupe était a moitié transparente, j’aurais préféré qu’elle soit soit totalement transparente, soit totalement opaque, là ca fait bizarre je trouve… Bon, je la porte quand même mais bon. D’habitude, je porte des collants noirs dessous, mais il fait trop chaud pour ca.

Et vous noterez que mes pointes on reprit leur couleur « habituelle ». Je suis bel et bien revenue au turquoise…

Make up : Electric #3

11 Commentaires

Je vous avais dit que la Electric était une palette idéale en complément d’autres. Et pourtant, elle permet de faire pas mal de maquillages à elle seule. C’est sur, c’est bien flashy, mais j’adore. Pour ce maquillage, pas grande originalité : du violet et du coeur jaune.

make-up-electric-3-1

Ce sont deux couleurs qui vont toujours bien ensemble et qui font leur petit effet. J’ai utilisé :

C’est typiquement le look que je pourrais porter tous les jours… En même temps pour une violet-addict ce n’est pas étonnant.

Les Noces Pourpres #3 : On mange quoi ?

14 Commentaires

J’avais toujours dit que je m’occuperais de la majorité de la déco et de l’organisation du mariage. Il n’y avait qu’un seul truc que je ne voulais absolument pas gérer, c’était le traiteur. Moi et la nourriture, c’est une histoire particulière, je n’aime que très peu de choses, et l’idée d’organiser un repas que je n’aimerais probablement pas beaucoup me débectait. Je ne mange que très peu quand je suis invitée quelque part généralement à cause de cela. Je me serais écoutée, j’aurais fait venir un gros plateau de sushi, de la galette patate, payé un serveur et ça se serait arrêté la. Mais bon, tout le monde n’aime pas les sushi.

HP

Mr avait donc cette unique responsabilité avec une deadline au 8 mai pour avoir au minimum choisi (ou shorlisté) notre traiteur. Discuter, leur exposer ce qu’on cherchait, nos impératifs et avoir de quoi se décider. Bon, au 1er juin, on n’avait toujours rien, ce qui explique en grande partie le ton de l’article sur les chaussures. On n’est jamais mieux servi que par soit même hein.  Ca ne semblait pas l’inquiéter outre mesure, mais bon, je fais pas venir des gens sans qu’il y ai a manger, alors si je voulais me marier, y’avait pas le choix, j’ai plus qu’a gérer le seul point que je ne voulais absolument pas gérer. J’adore. Bon, je suppose que tant qu’il me retrouvera pas dans l’étang…

Donc, j’ai contacté des traiteurs, avec plusieurs points qui au final ont posé problème :

  • Je ne veux pas de repas traditionnel, de trou normand ni de foie gras. Quitte a m’en occuper, je veux des plats que j’aime : burger brasserie, pizza, voir plats asiatiques genre porc au caramel. Ca plaira peut être pas à la belle famille, mais tant pis
  • Je veux de la galette aux pommes de terres (la berrichone) au repas, peu de traiteurs la font, mais peu acceptent de servir des trucs qu’on a commandé ailleurs.
  • Je veux un wedding cake, j’ai trouvé la pâtissière, donc la encore , un truc a servir qu’ils n’ont pas fait.
  • Je prévois aussi un petit assortiment de sushis de chez planet sushi, parce que quand même.

Bref, je veux un repas à mon image surtout, j’ai besoin d’un traiteur pour servir, le plat principaux, des entrées à coté, des mignardises et du café. Et là … C’est le drame. Quand vous êtes dans une région comme ici, en Loir-et-Cher, le choix est réduit, mais surtout, quand ça sort de l’ordinaire, les gens bugguent voir refusent. Ca n’est pas dans leurs habitudes, ils ne comprennent pas, nous ne rentrons pas dans les petites cases.

La galette patate : Numero 1 sur ma liste de mariage

La galette patate : Numero 1 sur ma liste de mariage

Et pour ceux qui m’ont répondu positivement, les tarifs étaient assez élevés,  (sachant que ca ne comprenait ni gateau, ni fromage, ni la moitié des entrées que j’allais commander ailleurs quoi, et souvent, cela ne comprenait pas les nappes et couverts puisque nous ne voulons pas de couverts et nappes blanches). Mais je ne connais pas les prix, donc difficile de juger. Il faut noter que j’avais aussi bien précisé à chaque fois que c’était pour un mariage.

Et puis, j’ai vu un reportage sur On n’est plus des pigeons disant que certains traiteurs avaient tendance à surcharger les prix quand ils entendaient le mot mariage. Bin oui, tu te marrie qu’une fois, t’es stressé, les gens en profitent un peu plus que quand t’organises les 80ans de mamie Yvette.

Du coup, suite a vos bons conseils sur facebook (ou je parle bien plus du mariage qu’ici), j’ai contacté des rôtisseurs, c’est à dire souvent des boucher-charcutiers qui font aussi traiteur, voir des qui font les marchés. C’est sur, c’est peut être moins raffiné, mais ca tombe bien je suis pas raffinée et j’ai pas envie d’un truc forcément raffiné. J’aime la nourriture basique, qui nourrit et qui est « vraie ». J’veux dire, mon premier choix de nourriture c’est la galette patate. Donc je les ai contactés, ceux qui ont une annonce sur Le Bon Coin, même pas de site web, c’est sur, c’est pas le même standing. Mais surtout, j’ai pas précisé que c’était pour un mariage. Je les ai contacté « pour un repas », sans préciser. Quand ils demandaient je répondais, mais jamais directement.

Promis je ne ferais pas manger d'humains à mon mariage.

Promis je ne ferais pas manger d’humains à mon mariage.

Et la, bien sûr, c’est pareil, y’en a qui m’ont dit que « non ma petite dame, on fait pas des burger, on est traiteurs nous, pas McDo ». Bon, ok, au revoir. Par contre, ceux qui m’ont répondu m’ont mise sur le cul par rapport à la différence de prix : on est en moyenne a deux fois moins ! Est-ce parce que ce sont des traiteurs moins spécialisés ? Est-ce parce que je n’ai pas annoncé d’emblée que c’était pour un mariage ? Je ne saurais dire, mais en tout cas, c’est quand même plus abordable. On en a même trouvé un qui nous propose des nappes et couverts rouges et noirs !  Attention, je suis pas en train de dire du mal des menus plus « chers », ni dire qu’ils ont forcément gonflé car mariage. J’en sais rien. Mais c’est vrai que les moyennes n’ont rien à voir.., c’est juste que cela ne correspondait pas forcément à nos besoins ni a notre budget.

Nous rencontrons une autre dame dans la semaine, qui nous a aussi annoncé pouvoir faire des trucs modernes dans le même budget, donc a priori, on reussira a fournir de quoi se sustenter aux invités…

La suite au prochain numéro !

Fashion ! La série documentaire qui retrace 30 ans de mode

2 Commentaires

Ce week-end, Arte a diffusé une serie de trois documentaires nommés Fashion ! qui comme son nom l’indique s’intéresse à la mode, et plus précisément à trois décennies de mode. La première partie s’intéresse aux 80s, age d’or de noms comme Mugler ou encore Montana, la deuxième partie traite de l’anti-fashion : le grunge, la révolution japonaise avec Yamamoto et enfin les années 2000 avec les empires LVMH et PPR.

s7924_image_55048-crop

Bien qu’évoluant dans un style au final assez éloigné de la Mode avec un grand m, je trouve passionnant de voir ces créations, ces tendances qui ont totalement marqué des époques. Que cela soit les silhouettes aux épaules éxagérées de Mugler qu’on associe totalement aux années 80, ce coté déconstruit de Yamamoto qu’on retrouve encore aujourd’hui dans bien des marques japonaises-visual comme Punk-rave.

Personnellement, la mode est un sujet qui me passionne pas mal, j’ai évidemment une préférence pour la mode du XIXème siècle (call me cliché :D) sur lequel j’ai pas mal de livres à la maison, mais même celle du XXème est interessante pour les révolutions qu’elle accompagne ou encourage.

Je vous ai mis le premier épisode, le deuxième est ici et le troisième là. Vous avez encore quelques jours pour le regarder en replay donc ne tardez pas.

Et vous, vous aimez la Mode ? Avez d’autres reportages à me conseiller ?

Darkinette of the day : De la tenue d’été

10 Commentaires

L’été, parfois, j’en ai un peu marre des robes serrées et autres tenues classes. Du coup, à la maison, j’aime bien les robes longues et droites, un peu bohème, mais surtout très confortables, comme la robe d’aujourd’hui.
look-sammy-2 look-sammy-3

Robe Sammydress / Chaussures Manslayer de Iron Fist / Bracelet La petite faucheuse / Collier SoLolita / Bagues noires Sammydress

C’est une robe élastiquée à la poitrine, ce qui fait que je peux la porter sans problèmes, et très légère. Je porte des chaussures avec, mais elle est très bien pour marcher pieds nus sur la plage aussi. Il est clair que c’est pas la tenue la plus raffinée du monde, ni celle qui met forcément le plus en valeur, mais elle a le mérite de rester présentable tout en étant légère. En prime, elle coûte 7€ donc c’est idéal.

J’aime bien les bagues de phalange, on commence à en voir pas mal, c’est plutôt original et ça fait son petit effet à chaque fois.

Et vous, vous en pensez quoi ?

Make-up : Electric, deuxième round

8 Commentaires

Voici donc un deuxième make-up attaque-de-la-rétine avec la Electric Palette. Ce coup-ci on s’attaque aux couleurs rouges, roses et violettes. Avec cela, ca donne un maquillage très différent de celui d’hier mais tout aussi pétant.

make-up-electric-2-1

J’ai utilisé pour ce look :

  • La Electric Palette de Urban Decay : Slowburn sur la paupière mobile, Urban et Jitter pour fondre, Thrash en interne.
  • Liner La Rose de Versailles
  • Khol Clarins
  • Mascara couvrance de Avène.

Je porte aussi un collier So Lolita, j’aime bien le fait que la décoration soit sur le coté, et les deux chaines à perles rouges qui pendent, ça change !

C’est un maquillage que je trouve très estival, mais aussi à la limite de la mixo. J’ai mis du transparent sur les lèvres pour ne pas trop surcharger le tout.

Et vous, vous en pensez quoi ?

La Electric Palette de Urban Decay

8 Commentaires

Pour cet été, Urban Decay ne fait pas dans le nude. Bien au contraire, puisque la marque sort une Electric Palette composé uniquement de couleurs fortes, ultra pigmentées et qui ne passeront clairement pas inaperçues. Tant mieux me direz vous, il en faut pour tout le monde. Des afficionados des Naked à celles qui achètent les BoS pour les couleurs improbables. Je fais surtout partie de la dernière catégorie de personnes du coup, la Electric était toute désignée pour entrer dans mon coeur.

electric palette

On trouve donc 10 fards, 2 déjà vus dans d’autres palettes, Revolt (un argenté) ainsi que Chaos (un bleu-vert) et 8 inédits. La palette ne se suffit pas à elle même et ce n’est je pense pas le but. Si vous voulez des couleurs pour fondre ou un noir, il faudra aller voir une autre palette. Généralement je classe le fait qu’une palette ne se suffise pas à elle-même dans les points négatifs, mais ici, j’ai tendance à penser différemment. On achète la palette pour avoir un panel de teintes vives et électriques à utiliser en plus d’autres. Bien sur, on peut réaliser un make-up uniquement avec elle, c’est ce que j’ai fait en dessous.

electric urban decay

Et si on garde cette idée à l’esprit, la Electric est proche de la perfection. Les couleurs sont belles, pigmentées (sauf une), et pourront donner un peps de folie à des maquillage classique. Elle contient notamment des teintes difficiles à trouver comme un jaune, un vert ou un rouge. Mes préférés sont Jingled, le magnifique prune, Slowburn le rouge orangé et Freak, un vert de folie.

electric urban decay

Personnellement, c’est une palette que je ne regrette pas une seule seconde d’avoir, et que je considère essentielle pour mes gouts. J’aime tellement porter des couleurs néon comme cela. Les fards s’appliquent bien, avec relativement peu de chute. Les couleurs sont réellement intenses, il suffit d’en avoir très peu pour avoir une belle couleur.

electric-palette-make-up-1-4

Seule la première teinte, le gris n’est a mon avis pas à la hauteur. Pour le reste c’est de l’intensité pure. Bref, vous l’aurez compris, je suis totalement conquise par cette palette. Elle coute 47€ en exclusivité chez Sephora (chez qui il y’a souvent 20%) mais à mon avis, elle les vaut ! Evidemment, elle ne conviendra pas à tout le monde, il faut oser porter ces couleurs mais personnellement, c’est le kif ultime.

Petite précision, un avertissement vient avec la palette, disant que les teintes Slowburn, Savage, Jilted, et Urban ne sont pas à utiliser immédiatement près de l’oeil. Ce n’est pas étonnant, car très peu de pigments rouges (si ce n’est aucun) ne sont autorisés par la FDA pour un usage sur l’oeil – il en va de même avec les paillettes trop grosses -.  Personnellement, je porte régulièrement des pigments rouges sans problèmes mais si vous êtes sensibles, faites gaffe.

 

1 2 3 159